navigation

6 avril 2013 : Roger Legeay – « Un point de départ » 6 avril, 2013

Posté par mpcc dans : INFO - NEWS , ajouter un commentaire

Le concept de l’année zéro, qu’est-ce que c’est ?

Après l’affaire Armstrong, on s’est retrouvé nombreux à vouloir se mobiliser. Ceux qui n’en faisaient pas encore partie ont trouvé dans le MPCC, un lieu qui permettait de s’exprimer, avec à la clé une prise de décision crédible. Ce n’est pas de la philosophie. La volonté de tous, c’était de regarder vers le futur. Mouvement « pour… », ça veut bien dire l’avenir. Le passé, ce n’est pas notre mission  – d’ailleurs, on n’en a ni les moyens, ni le mandat  – c’est le rôle de la police, des instances, de l’AMA, des tribunaux… Nous, notre objectif, c’est de rendre notre cyclisme crédible pour les mois et les années à venir. Qui sont les décideurs ? Ce sont les managers d’équipe. En plus de la réglementation, il ont des moyens d’agir : suspendre ou licencier un coureur, ne pas engager n’importe qui… Des sélectionneurs nationaux peuvent aussi faire des choix. Là, on parle du futur, pas du passé. Les équipes qui se sont engagées avec le MPCC le sont aussi vis-à-vis de la presse, des sponsors, des fédérations… La force, surtout, c’est notre nombre. L’ampleur est considérable et le point de départ de tout ça, c’est le 1er janvier 2013. Tout ce qu’il y a eu avant est en dehors du champ de compétence de notre mouvement, même s’il faut souligner que pour certaines équipes, le respect des règles du MPCC est effectif depuis maintenant six ans. On va maintenant pouvoir observer la diminution des contrôles positifs, les tricheurs vivront dans la peur du licenciement, de ne plus pouvoir retrouver de travail. Tout du moins dans les équipes du MPCC : c’est ça la différence. L’adhésion, c’est un engagement aux yeux de tous, en toute transparence. C’est pourquoi je pense que tout le monde va le respecter. Depuis le 1er janvier, c’est parti ! Preuve en est avec les contrôles de cortisolémie qui se sont bien passés sur Paris-Nice.

Que répondre à ceux qui s’indignent de voir des équipes ayant des casseroles rejoindre le MPCC ?

On n’est pas un tribunal. Nous n’avons pas cette vocation. Nous n’avons aucun pouvoir judiciaire et l’adhésion est basée sur le volontariat. Les équipes qui ont eu des problèmes, c’est leur passé, leur histoire, elles devront peut-être en répondre devant les instances compétentes. Mais si elles ont à nouveau des problèmes cette année et à l’avenir, elles devront aussi rendre des comptes au MPCC, à la presse, au public, aux sponsors…

Aujourd’hui, sur leur bonne foi, nous avons plutôt envie de leur dire « Bienvenue dans le MPCC. Venez avec nous et respectons ensemble des règles très strictes. » Je préfère avoir un MPCC auquel des équipes adhèrent pour respecter un engagement plutôt que de les rejeter. On est là pour compléter le rôle de l’AMA à qui nous réclamons depuis longtemps des sanctions plus sévères en cas d’utilisation de produits lourds. Dans le vélo, tout le monde réclame des durées plus longues, concernant les suspensions. Quant aux équipes du MPCC en période probatoire, elles ont un an pour se mettre en conformité avec les conditions que nous avons fixées.

Qu’attendez-vous précisément de ces équipes en période probatoire ?

Qu’elles respectent leur engagement : les managers ont donné leur parole, devant tout le monde, en assemblée générale. Si une équipe commet un écart de conduite, Toutes les autres équipes, les sponsors, les fédérations pourront dire, via le MPCC : « Vous avez porté atteinte à notre image ». Leur légitimité est réelle, car notre mouvement s’appuie sur des éléments très concrets : un règlement c’est concret, un engagement c’est concret. Un contrôle positif c’est concret, un licenciement consécutif à ce contrôle positif c’est concret. Qui, aujourd’hui, propose des choses concrètes ? Le MPCC.

Peut-on imaginer qu’à terme, toutes les équipes rejoignent le MPCC ? 

Imaginons que ce soit le cas : alors tout le monde suivrait les mêmes règles. L’important est de retenir qu’il serait incontestablement mieux pour la crédibilité de ce sport que l’ensemble du peloton suive des règles plus strictes. Plus il y aura de membres, mieux ce sera. Avant cette date clé du 1er janvier 2013, on nous faisait le reproche de ne pas avoir beaucoup d’équipes. On est d’abord passé de 7 à 11 et aujourd’hui, les équipes sont quatre fois plus nombreuses. Il y a aussi des sponsors institutionnels comme LCL et PMU – sponsors du Tour de France – qui disposent à présent d’une voix lors de l’Assemblée générale du MPCC. Des fédérations ont également accès à nos réunions. Tout cela change la donne et accentue la crédibilité du mouvement.

What is the « Year Zero » concept ? 

After the Armstrong case, many of us felt the need to mobilize. Those who were not yet members found with MPCC a place to express themselves, leading to credible decision making. This is no philosophy. Everybody’s will is to look towards the future. Looking at the past is not our mission – we have nor the means neither the mandate – this is the role of police, courts, sports bodies, WADA… Our goal is to make cycling more credible in the months and years to come. Team managers are decision-makers in the sense that they have the means to act : suspend or lay off a rider, decide who to hire or not… National team managers can also make choices. We are talking about future, not past. Teams joining MPCC are committed in the eyes of the press, the sponsors, the federations… There is strength in numbers. The growing number of members is significant, and the starting point is 2013, January 1st. Whatever happened before is outside of the scope of MPCC, even though it is important to underline that some teams have been complying with MPCC rules for 6 years. We now expect less positive cases, cheaters fearing to be laid off, to not be able to find work. At least with MPCC teams : that’s the difference. Joining MPCC is a commitment to all, in complete transparency. This is why I think that everybody will stand by his word. It has been the case since the beginning of the year. The best evidence is the testing for steroids that went well during Paris-Nice.

What would you say to those criticizing the fact that teams with a shady past join the MPCC ?

We are no court, and we don’t intend to be. We have no judicial power and membership can be granted to those wishing to. Past issues belong in the past, even though the teams may have to answer for it with the relevant authorities. But if new matters arise this year and after, they will be accountable to MPCC, the press, the public, the sponsors…

Today, on their good faith, we want to welcome them to MPCC : « Join us and abide by harder rules ». MPCC is meant to have teams joining to comply with a strong commitment, not rejecting these teams. Our goal is to complement the role of WADA, whom we called to implement more severe sanctions when the use of « heavy » products is proved. Most people in cycling advocate longer suspension periods. As for MPCC teams in probatory period, they have one year to be in compliance with MPCC standards.

What do you expect exactly from these teams ?

That they respect the commitment made: team managers gave their word in front of everybody, at the general assembly. If one team’s conduct is improper, all MPCC members will have the right to say: « You have damaged our image ». We have a genuine legitimacy, as our movement relies on very specific items: a set of regulations, a strong commitment… Testing positive is concrete, but a layoff due to this positive control is also concrete. Today, MPCC proposes very concrete measures.

Can we imagine that all teams join MPCC?

Let’s imagine it’s the case: everybody would have to comply with the same rules. It would be better for cycling’s credibility that all teams follow harder rules. The more members the better. Before 2013, January 1st, we were said to have too few members, and today, they are four times the number of teams. Institutional sponsors as LCL and PMU – historical Tour de France sponsors – also have a voice at the General Assembly of MPCC. Federations also can attend our meetings. This is game-changing and improves the credibility of our movement.

31 janvier 2013 : Madiot – « Nous ne sommes plus une minorité agissante » 31 janvier, 2013

Posté par mpcc dans : INFO - NEWS , ajouter un commentaire

31 janvier 2013 : Madiot - Marc MADIOT « Nous ne sommes plus une minorité agissante »

Avec Orica-GreenEdge, on compte désormais plus de moitié des équipes World Tour adhérentes ou candidates à l’adhésion au MPCC, c’est un cap important ?

Même si notre mouvement existe depuis 2007, il y a quelques mois encore, nous n’étions qu’un groupuscule. Aujourd’hui avec 10 équipes World Tour sur 18, c’est déjà un beau score,  auquel il faut ajouter 15 équipes de D2 et 12 équipes de D3.

Alors oui ! Avec 37 équipes au MPCC, J’espère un effet de bascule et là, ça risque de changer beaucoup de choses. Si l’on organisait demain des élections, notre groupe l’emporterait !

L’affaire Armstrong a-t-elle été le seul élément déclencheur dans les demandes d’adhésion massives au MPCC de ces dernières semaines ?

Armstrong a déclenché  une réaction en chaîne. Certains managers – des coureurs aussi – ont réagi spontanément, des Ligues, et des Fédérations nationales ont pris position, mais aussi certains organisateurs et pas des moindres. Mais soyons réalistes : si la vérité n’avait pas éclaté autour de l’affaire Armstrong, nous serions toujours une minorité agissante.

D’un autre coté, si entre managers, nous étions tous tombés d’accord, l’AIGCP aurait pu faire sienne les positions éthiques que nous défendons et le MPCC n’aurais pas de raison d’exister.

La mise en garde de Christian Prudhomme et du Tour de France en octobre, n’a t-elle pas incité des managers à rejoindre de façon opportuniste le MPCC ?

Si c’est l’idée que se font certains de nos valeurs, on sera vite fixé. En réalité, personne n’a de pistolet sur la tempe pour adhérer. Si tu viens au MPCC, c’est que tu revendiques une certaine éthique. Par exemple, la non autorisation des corticoïdes en course. Personne ne nous oblige à le faire : ni l’UCI, ni l’AMA. Pourtant : utiliser les « corticos » de manière détournée, c’est du dopage. Pour les membres du MPCC, la question est réglée. Si des équipes ne sont pas d’accord avec ce principe, c’est à elles d’en répondre et aux journalistes de les interroger.

Pour vous, c’est important que les coureurs portent le bracelet bleu pour défendre vos prises de position ?

Oui. Je pense que c’est un élément distinctif qui aura son importance. Dans le passé les coureurs étaient pris à partie. Dès qu’ils se démarquaient, ils étaient raillés par leurs collègues.

Maintenant, on veut montrer que c’est aux autres de baisser la tête. Plus à nous.

Les coureurs – grands, moyens, petits – de notre mouvement doivent être fiers de dire : je suis sain et je le revendique. Il n’y a plus de réticence à avoir : Aujourd’hui, nous sommes ma-jo-ri-tai-res ! 

Marc MADIOT « We are no longer a vocal minority »bracelet-mpcc1-150x112 dans INFO - NEWS

Including Orica-GreenEDGE, half the World Tour teams are MPCC members or applying to join it. Is it important ? 

Even if our movement exists since 2007, we were nothing but a small entity until a few months. Today, 10 out of 18 World Tour teams is a good amount, especially with additional 15 Continental Pro teams and 12 Continental teams.

Then, yes ! I hope having 37 members in the MPCC will lead to a knock-on effect that could change a lot of things. If a vote was organized now, our group would win it !

Is the Armstrong case the only triggering factor for these numerous applications in the past few weeks ?

Armstrong caused a domino effect. Some managers – some riders too – spontaneously reacted. Some Federations or Leagues or several major races organizers also took a stand. But let’s be realistic: if truth hadn’t be told about Armstrong, we would be still be a vocal minority.

Didn’t Christian Prudhomme’s warning in October led team managers to opportunely join MPCC ?

If that’s what some may think about our values, we will quickly see it. No one is forced to join  MPCC. If you do so, it must be for ethical reasons. For instance, ban steroids while racing.Nor UCI neither WADA rules compel us to do so. But using steroids for wrong reasons is doping. For MPCC members, there is no doubt about it. If some teams don’t comply with this rule,they will have to explain why et journalists will have to ask them why.

Is it important for you that riders wear the blue wristband to defend your point ?

Yes. I think it’s important. In the past, riders were often challenged as soon as they stand out. Now, they must keep their head up. ll the riders in our movement must be proud to stand by this: « I am clean and I say it ».There must be no reluctance: today, we are the ma-jo-ri-ty !

Photo : Flickr – Laurent Brun

30 janvier 2013 :Adhésion provisoire de l’équipe ORICA GREEN EDGE (AUS) 30 janvier, 2013

Posté par mpcc dans : INFO - NEWS , ajouter un commentaire

30 janvier 2013 :Adhésion provisoire de l'équipe ORICA GREEN EDGE (AUS) dans INFO - NEWS ca-suffit_orange_rvb6-150x114Les membres MPCC ont validé la nouvelle demande d’adhésion provisoire de l’équipe :

WT – ORICA GREEN EDGE (AUS), représentée par Shayne BANNAN. Médecin responsable : Dr Peter BARNES    

L’adhésion définitive sera votée lors la prochaine assemblée générale de MPCC (7 Février 2013).

Les équipes  MPCC représentent  désormais 15 pays :

-          10 équipes WORLD TOUR sur 18

-         15 équipes Pro-Continentales sur 21

-         12 équipes Continentales.

6 Fédérations Nationales adhèrent aussi formellement  à MPCC : Belgique – France – Irlande – Maroc – Singapore – Suisse.

thats-enough_cyan_rvb7-150x114 dans INFO - NEWSMPCC members have approved the news request for provisional membership of the following team :

WT – ORICA GREEN EDGE (AUS), représentée par Shayne BANNAN. Médecin responsable : Dr Peter BARNES    

 The final membership will be voted on at the next general meeting of MPCC (7 Fébruary 2013)

30 janvier 2013 : ORICA GREEN EDGE (AUS) demande officiellement à adhérer à MPCC

Posté par mpcc dans : INFO - NEWS , ajouter un commentaire

World Tour Team « ORICA GREEN EDGE » (AUS) has formally requested membership in MPCC30 janvier 2013 : ORICA GREEN EDGE (AUS) demande officiellement à adhérer à MPCC dans INFO - NEWS thats-enough_cyan_rvb14-150x114

« On behalf of the Orica GreenEDGE World Tour Team I would like to make a formal request to join the MPCC. By this decision we are making a commitment to be a part of the future clean cycling. We are currently conducting our own internal review by an independent ( Nicki Vance ) in this review we are expecting recommendations in the following area’s

Orica GreenEDGE want to be part of a clean future and to be one of the leaders in facilitating this process. We understand that this is a difficult period for cycling and we feel that it is important that the Team’s engage in open discussion in relation to Zero Tolerance ». Shayne BANNAN, Team Manager

 

L’équipe australienne World Tour « ORICA GREEN EDGE » demande officiellement à adhérer à MPCC.

 «Au nom de l’équipe Orica Green Edge World Tour, je fais la demande officielle pour adhérer à MPCC. Par cette décision, nous prenons l’engagement de faire partie à l’avenir d’un cyclisme propre. Nous menons actuellement notre propre examen interne fait par un indépendant (Nicki Vance) dans cette revue, nous nous attendons à des recommandations dans les domaines suivants :

L’éducation antidopage
Code de conduite
Code de déontologie
Bien-être des coureurs et du personnel
Orica GreenEdge veut faire partie d’un cyclisme propre et être l’un des chefs de file dans la facilitation de ce processus. Nous comprenons qu’il s’agit d’une période difficile pour le cyclisme et nous pensons qu’il est important que les équipes engagent une discussion sur la Tolérance zéro ». Shayne Bannan, Team Managerca-suffit_orange_rvb16-150x114 dans INFO - NEWS

26 janvier 2013 : Christian PRUDHOMME donne la priorité absolue aux équipes membres MPCC 26 janvier, 2013

Posté par mpcc dans : INFO - NEWS , ajouter un commentaire

26 janvier 2013 : Christian PRUDHOMME donne la priorité absolue aux équipes membres MPCC dans INFO - NEWS ca-suffit_orange_rvb14-150x114« C’est un critère essentiel », a déclaré à l’AFP Christian Prudhomme, directeur du Tour de France. « Nous accordons priorité absolue aux équipes du MPCC pour nos épreuves WorldTour (1re division) ».

« This is an essential criterion, » he told AFP Christian Prudhomme, director of the Tour de France. « We give priority to our teams MPCC WorldTour events (1st division). »

http://www.lematin.ch/sports/depeches/parisnice–cofidis-sojasun-europcar-iam-invitees/story/31233186

ca-suffit_cyan_rvb-150x114 dans INFO - NEWS

123

FOOT CAUX |
wwwfoot07 |
L'escalade |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AQUAROC 2008
| Union Vélocipèdique Limou...
| hdklyon