navigation

6 Novembre 2012 7 novembre, 2012

Posté par mpcc dans : INFO - NEWS , ajouter un commentaire

MPCC a demandé officiellement à l’Union Européenne de Cyclisme (UEC) :

             -    de ne pas sélectionner en équipe nationale, un coureur suspendu plus de 6 mois, dans les 2 ans suivant la suspension, toutes disciplines et épreuves confondues.

             -    et de mettre en place une surveillance et une règlementation médicale sur l’utilisation des corticoïdes.

 

MPCC has formally asked the European Cycling Union (UEC)

              – Not to select the national team, a runner suspended for more than 6 months in the 2 years following the suspension, all disciplines and events together.

              – And put in place a monitoring and medical regulations on the use of corticosteroids.

COMMUNIQUE DE PRESSE 30 Octobre 2012 30 octobre, 2012

Posté par mpcc dans : COMMUNIQUE DE PRESSE , ajouter un commentaire

COMMUNIQUE DE PRESSE 30 Octobre 2012 dans COMMUNIQUE DE PRESSE ca-suffit_orange_rvb1-150x114thats-enough_cyan_rvb2-150x114 dans COMMUNIQUE DE PRESSE                                                                 

 

 

                                                           COMMUNIQUE DE PRESSE

                                                            26 0ctobre 2012

Suite à toutes les révélations des dernières semaines et leurs conséquences, il est indispensable que les managers, les équipes et leurs sponsors prennent des décisions fortes et crédibles dans le cadre de la lutte antidopage, afin de donner une image intransigeante face à ce fléau.

En 1998, il a été proposé le 1er code éthique qui a été refusé par quelques équipes.

 14 ans plus tard rien n’a changé car certains managers ne voulaient pas que cela change.

 MPCC « MOUVEMENT POUR UN CYCLISME CREDIBLE », a été créé en 2007, car certaines équipes ne respectaient pas des règles élémentaires.

 Il a pour but d’instaurer des règles éthiques et de conduite applicables par les équipes WORLD TOUR, PRO CONTINENTALES et CONTINENTALES  basés sur le volontariat.

 En effet certaines dispositions évidentes pour certains, ne peuvent pas être intégrées dans un règlement international, comme :

-          Ne plus faire courir un coureur positif dès le résultat de la première analyse

-          Ne pas engager de coureur positif qui a eu une suspension de plus de 6 mois (hormis les cas liés à un défaut de localisation…) pendant les 2 ans suivant la suspension.

-          Ne pas  faire d’infiltration intra-articulaire de corticoïdes sans un arrêt de compétition de 8 jours.

-          D’effectuer des procédures internes dès le 1er cas positif dans l’équipe.

-          Pratiquer l’auto-suspension en cas de plusieurs cas positifs lors des 12 derniers mois.

-          Etc…

 Des propositions seront faites :

 A  l’AMA :

-          Pour l’augmentation des sanctions  dès la première infraction,

-          Pour le retour à une réglementation sur les corticoïdes.

-          Pour interdire aux athlètes suspendus plus de 6 mois de participer aux Championnats du Monde et aux Jeux Olympiques

 A L’UCI :

-          Pour reconnaître MPCC comme interlocuteur  dans le cadre de la lutte anti-dopage.

 Aux organisateurs :

-          Pour mettre en place un mécanisme afin de ne pas engager les équipes qui ne respectent pas les règles élémentaires d’éthique.

 Ce code de conduite MPCC, plus contraignant que les règles de l’AMA et de l’UCI, est un complément indispensable à tous les règlements internationaux.

 Le code de conduite MPCC a été respecté formellement depuis 2008 par les équipes MPCC.

Le mode de fonctionnement de MPCC est basé sur la confiance et la transparence. Le manager de l’équipe concernée par un coureur positif explique à toutes les équipes MPCC les décisions prises, qui doivent être en conformité avec les règles édictées.

 Au moment où le cyclisme est en réelle recherche de crédibilité, devant ses sponsors, devant la presse et devant le public, il est important que le plus grand nombre d’équipes montrent leur détermination à lutter contre le dopage, et à crédibiliser son image.

 MPCC a reçu le support formel de l’UCI, de l’AIOC et de la Société du Tour de France.

Les managers et les sponsors des équipes professionnelles ont le devoir et le pouvoir de dire non au dopage.

MPCC donne l’occasion à tous d’afficher clairement sa volonté de restaurer la confiance en adhérant sans réserve à notre mouvement.

Aidez nous…

 

www.mpcc.unblog.fr

 Onze équipes sont désormais membres de MPCC :

 

AG2R La Mondiale

ARGOS SHIMANO

BRETAGNE SCHULLER

COFIDIS

EUROPCAR

FRANCAISE DES JEUX

GARMIN BARRACUDA

IAM Cycling

LOTTO BELISOL

NETAPP

SOJASUN

 

REGLEMENT INTERNE 2013

Posté par mpcc dans : REGLEMENT INTERNE 2013 , ajouter un commentaire

REGLEMENT INTERNE 2013 dans REGLEMENT INTERNE 2013 ca-suffit_orange_rvb2-150x114 

REGLEMENT INTERNE 

Equipes membres MPCC 

2013 

Mouvement pour un Cyclisme Crédible

 

 PREAMBULE

 Ce règlement interne est fait sur la base du volontariat.

 Deviennent membres de MPCC, après approbation des managers adhérents,  les équipes World Tour, Pro-Continentales et Continentales qui en font la demande.

 

 Les équipes membres « MPCC »  s’obligent à:

 1       Lors de prises de décisions, respecter la nécessité d’une majorité 51 % des équipes membres « MPCC »,

 2      Respecter les contrats des coureurs et notamment à prendre connaissance auprès de l’UCI des dates d’échéances des contrats des coureurs, afin de ne pas démarcher un coureur sous contrat avec une autre équipe.

 3      Prendre la responsabilité de retirer immédiatement d’une épreuve un coureur recevant la première communication de son contrôle positif.

 4      Demander au Président du Conseil de l’UCI Pro Tour de saisir la Commission des Licences en cas de non respect du Code de Conduite de la part d’une équipe WORLD TOUR. 

 5      Les équipes MPCC affirment ne pas engager des coureurs impliqués dans les affaires de dopage, et qui ont été sanctionnés de plus de 6 mois par  l’instance internationale », (à l’exclusion des sanctions pour no show et/ou non information AMA), dans les 2 ans qui suivent la suspension.

 6      Les équipes s’engagent à intégrer dans les contrats l’accord des coureurs pour la recherche d’ADN, à la première demande de l’employeur.

 7      Les équipes s’engagent dès maintenant à intégrer dans les contrats des coureurs, qu’ils pourront être poursuivis devant les tribunaux, en vue d’obtenir des dommages et intérêts, pour atteinte à l’image de l’équipe.

 8      Toute personne sanctionnée par une autorité sportive ou judiciaire, pour des faits constituant une atteinte à l’image du cyclisme et de ses partenaires (dopage, usage et/ou trafic de produits interdits, …) pourra être poursuivie devant les tribunaux par  « MPCC » en vue d’obtenir des dommages et intérêts.

 9      MEDICAL :

Les AUT seront obligatoirement validées par le médecin responsable de l’équipe

Les infiltrations locales de corticoïdes seront obligatoirement validées par le médecin responsable de l’équipe, qui prescrira obligatoirement 8 jours minimum d’arrêt de travail et de compétition.

 En cas de cortisolémie effondrée, le retour à la compétition se fera au moins après 8 jours de repos, sous réserve d’une prise de sang normale.

Les équipes membres informeront le MPCC dès la connaissance d’un contrôle positif de l’échantillon A.

 Pour éviter le même jour, un double contrôle sanguin UCI et MPCC (cortoslémie seulement), les dispositions suivantes seront appliquées :

-          1er cas : toute l’équipe est contrôlée UCI, il n’y a pas de contrôle MPCC

-          2ème cas : en cas de contrôle partiel de l’UCI, le contrôle MPCC se fera uniquement sur les autres coureurs engagés.

 10   AUTO-SUSPENSION

 Dans le cas où une équipe membre « MPCC » est confrontée à plusieurs cas de positivité ou inaptitudes prononcées à l’encontre de ses coureurs, l’équipe s’engage à suspendre temporairement son activité (en vue de mettre en place toute mesure correctrice qu’elle jugera utile).

 Principes de l’auto suspension:

-   Toute l’équipe doit être à l’arrêt

-    Pas d’abandon de l’équipe durant les épreuves du World Tour.

 CAS N° 1

 Dans les 12 derniers mois (la date des contrôles faisant foi)

2 contrôles anti-dopage positifs[1] et/ou contrôles sanguins anormaux[2] (à l’exclusion des sanctions pour no show et/ou non information AMA).

AUTO-SUSPENSION de l’équipe de 8 jours dès la connaissance du 2ème contrôle.

L’auto suspension commence le 1er jour de la course du calendrier World Tour suivant, à l’exception des 3 Grands Tours.

 CAS N°2

Dans les 24 derniers mois (la date des contrôles faisant foi)

 3 contrôles anti-dopage positifs1 et/ou contrôles sanguins anormaux2 (à l’exclusion    des sanctions pour no show et/ou non information AMA).

 AUTO-SUSPENSION de l’équipe de 4 semaines dès la connaissance du 3ème contrôle.

 L’auto suspension commence le 1er jour de la course du calendrier World Tour suivant y compris s’il s’agit d’un Grand Tour.

 

 OBLIGATIONS ADMINISTRATIVES des équipes membres « MPCC » :

 Pour tout contrôle anti-dopage positif, contrôle sanguin anormal, problèmes divers :

-          explications du manager / gérant de l’équipe, propriétaire de la licence lors de la réunion de MPCC suivante.

-          Les équipes membres MPCC se prononcent sur les explications faites par l’équipe concernée.

 Pour toute implication d’un membre dirigeant (manager général/gérant, directeur sportif, directeur sportif adjoint et médecin responsable) dans une affaire de dopage (faits avérés):

-           convocation devant le conseil d’administration de « MPCC » du manager général / gérant, de l’équipe « MPCC » concernée.

-           Les équipes membres MPCC se prononcent sur les explications faites par l’équipe concernée.


[1] Après contre-expertise confirmée

[2] Après confirmation de la CSCS

 

Communiqué de Presse 2 Mars 2012

Posté par mpcc dans : COMMUNIQUE DE PRESSE , ajouter un commentaire

Communiqué de Presse

2 MARS 2012

 

Le Mouvement pour un Cyclisme Crédible (MPCC) s’est réuni à ROISSY (CDG)

 

MPCC enregistre l’adhésion de l’équipe australienne UCI Pro Team   « GREEN EDGE ».

 

Par ailleurs, le MPCC confirme l’application de son Code Ethique, plus strict que le Code Mondial anti-dopage, qui s’impose à tous, avec en particulier l’usage encadré des corticoïdes et le non engagement sur les épreuves de coureurs qui sont dans l’attente d’une décision disciplinaire pour dopage.

 

MPCC continuera en 2012 à vérifier par un expert indépendant la cortisolémie de ses coureurs.

 

Suites aux dernières décisions en matières de sanctions, MPCC va demander aux instances internationales d’étudier la possibilité de créer une structure supranationale pour juger en première instance le haut niveau, afin :

-         de remplacer les fédérations nationales qui n’appliquent pas les mêmes sanctions pour les mêmes faits

-         de mettre tous les sports au même niveau en termes de sanction pour une même faute

-         et d’accélérer les procédures.

 

 

 

A ce jour, sont membres du MPCC, les équipes suivantes :

 

-         AG2R La Mondiale

-         BRETAGNE SCHULLER

-         COFIDIS Le Crédit par téléphone

-         EUROPCAR

-         FRANCAISE DES JEUX –BIG MAT

-         GARMIN – BARRACUDA.

-         GREEN EDGE Cycling Team

-         PROJECT 1T4I

 

Communiqué de Presse 19 Octobre 2011 29 octobre, 2012

Posté par mpcc dans : COMMUNIQUE DE PRESSE , ajouter un commentaire

Communiqué de Presse

19 Octobre 2011

 

 

Le 17/10/2011,  le MPCC a tenu son assemblée générale annuelle.

 

Cette réunion a été l’occasion pour le Mouvement de réaliser le bilan des actions menées durant la saison :

-          Respect du règlement intérieur du MPCC

-          Réalisation de trois contrôles de cortisolémie : aux 4 jours de Dunkerque, au Dauphiné Libéré et à la fin de Tour de France 2011.

 

Un expert indépendant, le docteur Armand MEGRET, a constaté le respect intégral de ces règles par les coureurs des équipes concernées.

 

Par ailleurs, le MPCC a confirmé l’application de son Code Ethique, plus strict que le Code Mondial anti-dopage, qui s’impose à tous, avec en particulier l’usage encadré des corticoïdes. MPCC demandera aux instances d’ajouter la cortisolémie lors des prélèvements sanguins.

 

Comme le confirme les récentes publications internationales sur ce sujet particulier, (effet dopant et dangereux pour la santé en cas de cortisolémie effondrée), MPCC continuera en 2012 à vérifier par un expert indépendant la cortisolémie de ses coureurs.

 

Cette réunion a été également l’occasion pour le Mouvement d’élire son nouveau bureau :

 

-          Président : Roger LEGEAY

-          Vice-président : Iwan SPEKENBRINK

-          Trésorier : Vincent LAVENU

-          Secrétaire : Franck TRAJBER

-          Membres : Eric BOYER, Jean-René BERNAUDEAU, Emanuel HUBERT, Marc MADIOT, Jonathan VAUGHTERS.

 

 

A ce jour, sont membres du MPCC, les équipes suivantes :

 

-          AG2R La Mondiale

-          BRETAGNE SCHULLER

-          COFIDIS

-          EUROPCAR

-          FRANCAISE DES JEUX

-          GARMIN-CERVELO

-          SKIL-SHIMANO

 

1234

FOOT CAUX |
wwwfoot07 |
L'escalade |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AQUAROC 2008
| Union Vélocipèdique Limou...
| hdklyon